IREPS-IDF, Instance régionale en éducation et promotion de la santé d'Ile-de-France
IREPS-IDF, Instance régionale en éducation et promotion de la santé d'Ile-de-France
IREPS-IDF, Instance régionale en éducation et promotion de la santé d'Ile-de-France
initialiser agrandir le texte diminuer le texte initialiser
Recherche avancée
Recherche

La philosophie des comités ( 06/07/2010 )

L’éducation pour la santé (EPS) est un des moyens de promouvoir la santé des personnes et des groupes. Les comités d’éducation pour la santé agissent selon trois principes : Responsabilité et autonomie des personnes, Equité, Démocratie.


Responsabilité et autonomie des personnes :

 

Si le respect de l’autonomie individuelle est un principe fondamental à satisfaire impliquant la responsabilité de chacun sur sa propre santé et celle de la communauté, les comités constatent que les comportements de santé relèvent pour partie des choix des individus, pour partie du contexte sociétal général. Du fait des pressions sociales, économiques, culturelles, la responsabilité des personnes est limitée dans leurs choix comportementaux et dans la capacité qu’elles ont de les modifier. La surdétermination sociétale des comportements de santé est prise en compte dans les démarches d’éducation et de promotion durable de la santé.

 

Equité :
 

Les comités sont vigilants à promouvoir pour toutes les personnes et pour tous les groupes, l’accès aux ressources éducatives en santé et au système de soins quels que soient le territoire et le milieu de vie dans lequel ils vivent.

Ils portent notamment un regard attentif sur tous les groupes de populations défavorisés voire exclus sur un plan financier, social ou culturel.

 

Démocratie :

 

Les comités facilitent par tous les moyens l’expression de la population sur ses problèmes de santé. Ils suscitent et favorisent les initiatives avec un esprit ouvert et créatif. Is agissent pour soutenir les populations et les groupes dans leur recherche pour une plus grande maîtrise de leur santé et de ses déterminants. Les comités font leur la conception d’une société démocratique et plurielle et solidaire, qui s’appuie sur la liberté, l’autonomie et la responsabilité des personnes comme des groupes sociaux.


 | 
 |